En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts ainsi que pour la sécurisation des transactions sur notre site.

J'accepte

D’abord, il faut savoir que toutes les préparations qui sont destinées à entrer en contact avec la peau sont des cosmétiques ; ça inclut donc les produits rinçables comme les savons, les gels douche et les shampoings, les crèmes, baumes, huiles et autres sticks à lèvres mais aussi les sels de bains et tous les produits moussants !

                                    

Il existe plusieurs grandes catégories d’ingrédients pouvant entrer dans la composition d’un produit cosmétique :

1-      Les huiles et beurres végétaux qui ont différentes propriétés mais qui ont toutes pour caractéristique commune d’hydrater. La plupart des produits cosmétiques contiennent donc une ou plusieurs huiles végétales parce que c’est quand même souvent l’objectif d’hydrater la peau !

2-      Les ingrédients actifs comme les protéines (de blé ou de soie par exemple), les hydrolats – c’est-à-dire des distillats de fleurs – ou de la glycérine. Pour chaque recette, on peut varier les plaisirs et ajouter un ou plusieurs ingrédients actifs pour enrichir son produit cosmétique.

3-      Les huiles essentielles qui sont aussi des ingrédients actifs (et même très actifs parce qu’elles sont des concentrés très puissants !) et qui parfument les cosmétiques « maison ».

4-      Les tensioactifs qui sont des ingrédients issus d’une ou plusieurs huiles ou beurres végétaux et qui ont pour caractéristique de laver et de mousser.

5-      Les émulsifiants qui sont une catégorie particulière de tensioactifs et dont la propriété est de permettre le mélange entre une phase aqueuse (ça fait classe comme mot mais en fait, c’est la partie de la recette qui contient de l’eau ou un hydrolat) et une phase huileuse (bon bah, ça, c’est plus évident). En gros, les émulsifiants permettent de faire une mayonnaise avec de l’eau et une huile, ce qui donne une crème, un lait pour le corps ou un baume.

6-      Les cires et gommes qui donnent de la texture à certains produits parfois en complément d’un émulsifiant pour avoir un toucher plus soyeux.

7-      Les conservateurs qui permettent d’allonger la durée de vie de tous les cosmétiques qui contiennent de l’eau ou qui évitent le rancissement des huiles végétales.

8-      Les colorants qui ajoutent un peu de gaieté dans ce monde de brutes avec des touches de couleur ! Parce qu’un savon blanc, c’est bien, mais un savon avec plein de couleurs, c’est chouette aussi.

9-      Les autres ingrédients. Bon bah là, c’est une catégorie un peu fourre-tout avec des trucs comme l’acide citrique ou le bicarbonate de soude qui sont très utiles pour fabriquer des bombes de bains !

 

Sur ce site, on vous propose des recettes, certaines ultra simples et d’autres un peu plus compliquées qui vous permettront de débuter (ou pas si vous avez déjà une certaine expérience en la matière). Après, vous découvrirez vite qu’il est assez simple et souvent très amusant de remplacer un ingrédient par un autre ou d’augmenter une proportion. Ça permet de personnaliser jusqu’au bout son cosmétique et de lui donner les propriétés que l’on souhaite.

 

Avant de refermer cette partie sur « comment débuter », un petit commentaire sur les produits cosmétiques industriels… Nous n’allons pas vous dire qu’ils sont tous bons à jeter, inutiles et dangereux, parce que ce n’est pas le cas, loin de là.

 

En revanche, c’est parfois compliqué de s’assurer de ce qu’il y a dedans parce que la liste des ingrédients (liste INCI pour les intimes) est en anglais/latin et comporte plein de noms assez barbares. En plus, les industriels sont quand même vachement doués en marketing et ils arrivent à nous faire craquer pour le dernier actif anti âge super à la mode qui permet de vendre une crème de jour 30 € pour une toute ch’tite boîte. Mais que bon quand même, dans la pub à la télé, y a une fille de 50 ans qui paraît en avoir 12 à tout casser !

 

Dans la vraie vie, n’hésitez pas à prendre un peu de distance avec ce discours marketing parce qu’une crème quel que soient les ingrédients qu’il y a dedans, ça vaut pas aussi cher (et qu’en plus, la fille de 50 ans, elle a 12 ans pour de vrai).

 

Et surtout, souvenez-vous que le premier ingrédient actif d’un cosmétique c’est les huiles et beurres végétaux qu’il y a dedans parce qu’ils nourrissent et hydratent la peau.

 

Voilà, c’est tout, vous êtes parés pour débuter, enfin une fois que vous aurez parcouru la section « Précautions d’emploi » parce que bon quand même, faut faire gaffe à deux trois trucs. C’est comme quand on fait la cuisine, on commence par se laver les mains avant de tambouiller (néologisme dérivé de tambouille – expression typiquement cosmétiques « Maison ») !